cbd
Bien-être,  Loisirs,  Santé et Forme

CBD ou cannabidiol, pourquoi tout le monde s’y met ?

Depuis que nous vivons des heures sombres à cause de la COVID-19 et maintenant ses variantes… Il faut bien se l’avouer : notre stress est à son comble ! Pour ne pas exploser en plein vol ou éviter d’être en surmenage, nous sommes donc de plus en plus nombreux, à consommer du CBD, occasionnellement ou à longueur de journée.

A tort ou à raison, on peut alors se demander si cette nouvelle tendance est aussi efficace et aussi inoffensive qu’on ne le prétend. Pour cela, nous sommes allés à la pêche aux infos et voici ce qu’il en ressort… Détendez-vous… Ça va bien se passer !

tisane au cbd
Une petite tisane au CBD pour vous détendre ?

CBD, la nouvelle tendance pour lutter contre le stress et le mal de vivre

Aussi bien au travail qu’à la maison, chacun y va de ses petites astuces pour contrer le mal de vivre actuel. Il y a ceux, de plus en plus accros à la cigarette, qui tournent en rond dès 18 heures. Ceux qui font des exercices de relaxation en pratiquant le yoga ou la méditation, devant leur écran de télévision. Et puis, il y a ceux qui s’adonnent depuis peu, au CBD !

Ah… Vous ne savez pas ce qu’est le CBD ? Et bien, laissez-nous vous expliquer en quoi cette molécule extraite du plant de cannabis fait tant débat de nos jours !

Quand le CBD ne laisse personne insensible !

A en croire les politiques, les scientifiques, les fabricants ou encore les consommateurs… D’un côté, il y a ceux qui sont « pour » et de l’autre… Ceux qui sont « contre ».

De quoi parlons-nous au juste ? Et bien, tout simplement de cette fameuse légalisation de cannabis, qui ne cesse de faire la Une des journaux ou des magazines, tant cette question reste encore ambiguë et divisée.

La faute sans doute au THC (tétrahydrocannabinol), une substance pour le moment totalement illicite. Mais revenons à notre CBD pour l’instant.

« Le monde d’avant » n’étant plus ce qu’il devrait être… A mesure que l’isolement ou la solitude planent comme des oiseaux de mauvaise augure sur nos épaules fragiles… La consommation de CBD augmente elle-aussi, en gagnant pas mal de terrain, du coup.

Pour preuve s’il en faut. Maintenant, on vape secrètement du e-liquide de cannabidiol dans sa cigarette électronique, on en prend un peu aussi pour réussir à dormir convenablement…

Et même votre tante ou votre mère en prennent sous forme de tisane le soir ! Tranquillement installées devant leurs séries préférées, elles se sentent ainsi plus détendues et beaucoup moins oppressées par les obligations familiales ou encore par un mari, toujours aussi râleur !

N’oublions pas également que beaucoup d’autres personnes, l’utilisent aussi et avant-tout, pour ses effets thérapeutiques, antidouleurs ou  anti-inflammatoires.

Cannabidiol, une commercialisation tolérée mais sous certaines conditions

Autrement dit, fini les puzzles ou les lives sur TikTok… Aujourd’hui, après une journée difficile ou compliquée, on se tourne plutôt vers le Cannabis sativa, une plante de chanvre cultivé, qui contient plusieurs dizaines de cannabinoïdes spécifiques. A la différence près, le CBD, vendu dans le commerce ne peut en contenir qu’une seule : le cannabidiol sans le THC.

C’est pourquoi, ce dernier n’est pas considéré en France comme un stupéfiant ni comme une drogue… Il ne vous défoncera donc jamais la tête ni vous fera planer au-dessus des montagnes ou des nuages !

cbd débat
Le fameux débat autour du CDB et du cannabis…

« Cannabis light » ou « joint légal » ?

Sans ce fameux  tétrahydrocannabinol (THC) que l’on trouve notamment dans les pieds de marijuana, de ganja, dans la beuh ou encore dans la weed… Il n’y a pas de psychotropes (ah ! oui ! Les fameux éléphants roses qui volent dans les airs !).

Lorsqu’ils sont actifs, leurs taux de THC peuvent aller de 0.1 % jusqu’à plus de 40 % pour chaque plante. D’où l’exigence en conformité du CDB avec la législation.

Quel que soit le produit commercialisé, son THC doit donc être impérativement inférieur à 0,2 %, voire à 0 %. Sinon, tout le reste est  interdit et donc, sous le coup de la loi !

Quant aux variétés de chanvres dont le CBD est issu… Celles-ci doivent faire partie obligatoirement des variétés autorisées et seules les graines et les fibres peuvent être utilisées. Si toutes ces conditions sont respectées, votre CBD pourra alors être mis en vente dans une boutique spécialisée ou sur internet. Vous les trouverez sous diverses formes de commercialisation :

  • Huiles
  • Gélules
  • Biscuits
  • Bonbons
  • Tisanes
  • E-liquides, etc…

Un marché sans ambiguïté et en toute légalité

Rien d’étonnant par conséquent, que tous les secteurs de la santé et du bien-être se voient gratifiés de cette mode. Leurs commerces augmentent de façon exponentielle et le Syndicat professionnel du chanvre n’en est que plus ravi. Pleinement satisfait, celui-ci estimait le marché du chanvre “bien-être” à plus de 300 millions d’euros en France, rien que pour l’année 2019.

C’est dire ô combien ce marché semble florissant pour beaucoup de monde. Les pouvoirs publics y compris. Sans oublier ceux de la cosmétique ou encore ceux de la restauration, qui se servent désormais eux-aussi du CBD, à tout bout de champ ! Ce qui pour eux, leur semble d’ailleurs tout-à-fait naturel.

Des effets stupéfiants mais pas hallucinatoires

Après tout, pourquoi pas, en effet ? Les études largement menées sur les propriétés du CBD sont toutes unanimes. Le CBD a bel et bien des vertus apaisantes et relaxantes. Et ce, notamment chez les personnes qui souffrent d’épilepsie sévère, d’anxiété chronique ou autres pathologies graves… Mais pas que.

Véritable libérateur de dopamine, le CBD, représenté sous forme de fleur (à ne pas confondre avec celle du cannabis pur), d’huile ou de produits alimentaires… Celui-ci n’a en aucun cas sur le consommateur, un effet « défonce » ou « stoned » comme chez un toxicomane.

Au contraire, celui-ci a plutôt des effets positifs sur le système dopaminergique. C’est-à-dire sur le « circuit de la récompense » qui booste notamment votre condition physique et morale. D’où l’engouement récent pour cette plante à la dépendance très faible ou quasi inexistante, d’après les addictologues professionnels.

graines et huiles cbd
Seules les graines et les fibres de CBD sont autorisées à la fabrication du produit.

CBD, la molécule en vogue : Ce qu’il faut retenir !

Alors, pour résumer (plus ou moins) ce sujet délicat, que faut-il retenir de tout ça au fond ?

  1. Le cannibidiol ou le CBD est autorisé à la consommation, uniquement s’il n’a pas de THC dans sa composition. Les fabricants doivent respecter scrupuleusement, les normes en vigueur. Attention donc avec certains revendeurs qui surfent sur la vague de ce commerce. Restez vigilent et n’achetez pas tout et n’importe quoi sous prétexte que ça fait du bien !
  2. Ses vertus naturelles, apaisantes et relaxantes sont sources de plaisir. Désormais reconnues par les scientifiques, celles-ci peuvent donc vous aider à mieux supporter certaines pathologies.
  3. Face à la crise sanitaire et les récents bouleversements du monde du travail, le CBD est utilisé pour réduire notamment le stress. Mais aussi la solitude, les angoisses ou encore l’isolement. Sauf que…
  4. En entreprise ou en télétravail, il ne faut pas confondre le CBD avec un « petit joint » de cannabis. Non, le CBD n’est pas de la drogue mais il faut le consommer avec modération toutefois.
  5. Le CBD agit sur les récepteurs de sérotonine (l’hormone du plaisir et du bien-être). Celui-ci peut ainsi vous permettre d’alléger certains maux mais pas de combattre tous vos problèmes. Il n’est qu’une solution de surface, au même titre qu’un anxiolytique. Mais en aucun cas, un remède miracle…

Alors si aujourd’hui le CBD a le vent en poupe et des arguments pour séduire les plus stressés d’entre-nous… Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège d’un semblant de « fumette légale ».

Miroir aux alouettes, effet placebo ou véritable produit de détente… A vous de trancher. D’autant plus qu’il est particulièrement difficile pour le moment, de connaître l’impact réel du CBD sur nos actes ou nos comportements de tous les jours.

Cependant, si vous vous sentez fatigué, déprimé, angoissé ou encore anxieux… Mieux vaut-il peut-être encore, vous donner les moyens de faire un travail sur soi ou de consulter rapidement un professionnel.

Vous verrez qu’au bout de quelques semaines ou de quelques mois… Le CBD ou toute autre produit de substitution, ne vous sera plus d’aucune utilité. Sauf éventuellement par et pour le plaisir !

Et parce que ce sujet divise et nous passionne… Laissez-moi tous vos commentaires, là, juste en-dessous !

A de suite !

(Visited 22 times, 1 visits today)

Laissez-nous un petit commentaire !