Quels sont les compliments qu’il faut éviter à tout prix ?

Quels sont les compliments qu’il faut éviter à tout prix ?

17 septembre 2020 0 Par Marie Da Cruz

De nombreux experts en relations sentimentales vous le diront : les compliments dans le couple font durer la relation sentimentale !

Et s’il est vrai qu’un petit « Tu es toujours aussi belle ma chérie ! » ne fait pas de mal à entendre… Qu’en est-il réellement de ces « gentils » compliments que l’on fait parfois – conscients ou par mégarde – qui en disent long en sous-entendus ? Vous savez, ces compliments du style « T’as sacrément maigri, non ?  » ou encore « T’as été chez le coiffeur ?…  » Ou bien « Dis donc ! T’es super canon aujourd’hui !  »

La génération Z (ceux qui sont nés après les années 2000) aux Etats-Unis, ont d’ailleurs délibérément abandonné le mot « flattering » , l’équivalent de flatteur en français (d’après The Guardian), le considérant même, comme le nouveau F-Word de la mode (Fuck Word : un putain de mot à ne pas dire).

Pourquoi et quelles sont les connotations liés à ces compliments qu’il vaut mieux, finalement, éviter de dire ? Allez, ne perdons plus de temps et voyons de quoi il s’agit précisément !

Ces compliments sur le physique ou sur l’âge qui sont super vexants !

Ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé… Je ne vous croirai pas ! On a tous eu, un jour ou l’autre, droit à ces petites réflexions assassines que l’on a pris pour des compliments ou encore pour de la flatterie.

Sauf qu’à y regarder de plus près, ce n’était pas vraiment de la gentillesse mais plutôt de la moquerie. En ouvrant les yeux (et surtout les oreilles !), on a tous fini par comprendre que certains compliments étaient surtout de sacrées vacheries, souvent hyper vexantes !

Pour ma part, je me souviens très bien de ma copine Brigitte qui me répétait sans cesse : « T’as bonne mine aujourd’hui Marie ! Tu t’es enfin maquillée ou t’as fait la sieste ?  » ou encore de Christiane qui, à chaque fois qu’elle me voyait me criait dessus (ben oui au cas où je serais sourde !) : « Ah ! Quand même ! Tu t’es enfin décidée à changer de look ! Avoue que c’est quand même mieux qu’avant ! »

Mais aussi ma propre sœur qui me rabâchait tout le temps : « T’es très jolie pour ton âge Marie mais tu devrais faire attention à ce que tu manges… Pense à la ménopause… »

faux compliments

Bons ou mauvais, les compliments des copines ou des copains ?

De faux compliments pour votre bien-être

Autant dire que des compliments comme ceux-ci, il y en a à la pelle et tout le monde y a eu droit à un moment donné. Je dis bien tout le monde car les hommes ne sont pas moins épargnés que les femmes, en ce qui concerne les faux compliments.

D’ailleurs, Daniel, un homme de 40 ans, nous le confirme par son témoignage.

« Je suis un homme qui a toujours aimé avoir un style un peu décalé dans mes vêtements. Un jour, pendant que l’on déjeunait tous entre collègues, dans un petit restaurant du quartier, l’un d’eux prit la parole, avec un air grave et sérieux. Un peu comme s’il devait me révéler ce que le Conseil d’Administration avait décidé pour moi…

Daniel, il faut que l’on te le dise : t’as vraiment ton propre style vestimentaire ! Franchement, on se demandait avec les autres comment tu fais pour choisir tes fringues ? T’es influenceur sur Instagram, à tes heures perdues ou quoi ? Tu dois certainement être reconnu pour ton art si personnel du mix and match, non ?… Et puis, tes lunettes… Elles viennent de chez Dolce & Gabbana ? Tu devrais peut-être envisager de porter aussi un chapeau… Un truc façon Al Capone, tu vois… 

Des vacheries comme celle-ci, il y en avait pratiquement tous les jours… J’ai fini par craquer et j’ai démissionné au bout de quelques mois. »

Faire des (faux) compliments : un bien ou un mal pour l’intéressé ?

Alors, vous allez sans doute me rétorquer qu’il n’y a pas de mal à ça et que si l’on aime ou si l’on apprécie la personne… C’est bien de le lui dire, que c’est pour son bien… C’est même l’aider à y voir clair parfois !

Et bien, voyez-vous… C’est possible si vous n’êtes pas mal intentionné, à la base. Mais c’est faux à la fois. Explications.

Prenons à titre d’exemple, ces quelques (faux) compliments, très répandus dans le monde du travail ou encore dans la sphère privée.

Découvrons comment ceux-ci peuvent être considérés en définitive, comme des préjugés ou encore des stéréotypes liés à l’âge, au comportement ou au physique.

Sachez toutefois, que certains faux compliments liés à l’âge comme l’âgisme notamment, sont répréhensibles par la loi, au même titre que le racisme ou encore le sexisme.

En France, vous pouvez trouver les articles 225-1 à 225-4 du code pénal qui stipulent : « l’âgisme constitue une discrimination ou toute distinction opérée entre les personnes physiques en raison de leur âge ».

Alors, parlons-en, justement.

 « Tu es belle ou beau… pour ton âge »

Certes, chacun de nous aime se voir plus jeune qu’il ne l’est en réalité. Du coup, se l’entendre dire par un œil extérieur atteste donc de notre jeunesse (que l’on souhaiterait éternelle, bien évidemment) !

Toutefois à cause de l’âgisme spotted, (un inconscient collectif qui considère que la beauté d’une personne est inévitablement liée à sa jeunesse), de nombreuses dérives peuvent survenir. A fortiori chez les femmes qui sont a priori plus sensibles sur ce sujet que les hommes.

La preuve s’il en faut. Chez un homme, on lui trouvera énormément de charme avec ses cheveux grisonnants.

Chez une femme qui en a tout autant, on lui décernera la palme du mauvais goût en matière de coiffure ou encore de cheveux non colorés !

compliments

Un homme aux cheveux grisonnants a beaucoup de charme, contrairement à une femme…

La chanteuse Lio en 2014 en a d’ailleurs fait les frais, en acceptant de poser au naturel pour un photographe. Ceci pour dénoncer la pression subie par les femmes concernant leurs cheveux blancs…

Depuis, elle est revenue à la coloration mais elle n’oublie pas les commentaires particulièrement violents et acerbes qui se sont enchaînés sur les réseaux sociaux. Cette photo d’elle avec les racines grisonnantes avait déclenché « un petit tsunami médiatico-people » raconte-t-elle.

En outre, il suffit d’observer certaines actrices internationales… Elles n’envisagent pas de poursuivre leur carrière sans avoir auparavant, eu recours à la chirurgie esthétique ou à la médecine. Sinon, seuls les rôles qu’on pourrait leur attribuer éventuellement, se cantonneraient à des rôles de « mamie ».

« Wouah ! T’es canon, aujourd’hui « 

Cet autre compliment peut sembler anodin et pourtant, il ne l’est pas tant que ça.

De fait. Tous les compliments finissant par « Aujourd’hui » ont une connotation qui laisse à penser que les autres jours, vous n’êtes pas au mieux de votre forme ou de votre élégance. Autrement dit « Ah ! Ouais ? Et pourquoi juste « aujourd’hui » ? Ça veut dire que d’habitude je suis moche ? C’est ça ? »

Dit plusieurs fois dans une même journée, si c’est votre mec ou votre copine qui vous le dit… Il n’y a pas de souci, ça passe encore. En revanche, si ce sont vos collègues de travail qui vous le répète inlassablement… Ça prouve qu’ils ont bien remarqué qu’habituellement vous étiez plutôt, bof, bof !

« Tu as minci, non ? Ou je me fais une idée ? »

En France, les normes de beauté de la société actuelle, seraient plutôt abstraites car non axées sur le style ou sur une morphologie bien déterminée. Du moins, c’est ce qu’on aimerait nous faire croire.

Toutefois, nous le savons tous que l’apparence physique est un critère de beauté indéniable qu’il s’agisse de la mode, du cinéma ou de toute autre activité artistique. Etre mince, longiligne, élégant ou élégante… Vous donnera certainement plus de chances de décrocher l’homme ou la femme de votre vie ou encore le super job, que tout le monde convoite (ce n’est pas ce que je pense mais la généralité)…

Alors que celui que l’on surnomme « le petit gros » ou bien la « petite grosse » n’aura d’autre choix que de se limiter à ce qui est disponible. Les étiquettes et la stigmatisation qui entoure les personnes en surpoids, de même que les discriminations qui vont avec ont la vie dure, ne l’oubliez pas !

« J’adore tes rondeurs … » Tu parles !

Alors, soyons clairs et arrêtons de nous voiler la face. Si le « J’adore tes rondeurs ! Elles te vont super bien. Ne maigris pas trop vite ! » vient d’un individu bienveillant (type ta maman qui t’aime tant, ton meilleur ami qui te pardonne tout, ton mec ou ta nana raides amoureux de toi)… C’est que c’est vrai et vous pouvez le prendre pour un vrai compliment. Celui qui fait vraiment plaisir à entendre ou à voir !

Mais si cette fausse flatterie vient d’une personne que vous suspectez de mauvaises intentions… Alors là, warning ! Elle ne cherche qu’à vous faire passer le message suivant : « Si tu assumes que tu es gros ou grosse… Tant mieux mais moi, je ne kifferais pas du tout d’être comme toi » .

compliments physique

Tu as maigri, non ? Un vrai ou faux compliment ?

« Tu es vraiment différent.e des autres ! »

Concernant ce point, il reste apparemment subtil. C’est en effet, une manière comme une autre d’isoler la personne du groupe, dans son intégralité. Un peu comme lorsqu’on dit de quelqu’un qu’il ou elle est « rigolote ». Que doit-on en conclure ?

Que cela soit prononcé par un pote ou non, le mot « rigolote » ou « différent.e » est déjà pas mal suspect. D’autant plus quand ce dernier vous est adressé par quelqu’un qui vous irise le poil, sans même que vous ne sachiez pourquoi.

Par conséquent, si l’on décode plus en profondeur, on risque fort d’y voir une autre vacherie du style : « T’es vraiment trop gourde ou trop con ! Je n’ai aucune estime pour toi. Steuplé… Ne te mets pas trop près de moi ! »

 White lies (mensonges blancs) ou faux compliments : bas les masques !

Les « white lies » qui signifient « mensonges blancs » en anglais sont formulés « pour ne pas heurter, pour présenter quelqu’un sous son meilleur jour et préserver des relations précieuses ». Mais selon les scientifiques, « un retour négatif vaut souvent mieux qu’un faux compliment ».

Ce n’est pas moi qui l’affirme mais bien une étude de Cornell University – College of Arts and Sciences effectuée par les Prs Lily Jampol et Vivian Zayas (New York). Les résultats démontrent que les femmes sont davantage la cible de ces faux compliments par rapport aux hommes (tiens donc !)

Quand Monsieur ment à Madame pour ne pas la vexer

Mais est-ce si étonnant que ça ? La preuve ! N’avez-vous jamais chanté vous-même, les louanges de la cuisine de votre femme (loin d’être fameuse au demeurant !) ?

Et n’avez-vous jamais complimenté la nouvelle coupe de cheveux de celle-ci, sans jamais oser lui dire qu’elle était tellement ratée que vous avez du mal à la reconnaître ?

Ou encore, ne lui avez-vous jamais dit la phrase suivante : « C’est dingue ! Qu’est-ce-que tu peux être photogénique ! « …

Allez… Admettez-le… Vous lui avez déjà menti oui ou non ?… Ou plutôt, lui avez-vous déjà fait de faux compliments, oui ou non ?…

En attendant votre réponse dans les commentaires, je vous laisse méditer sur ce sujet où les faux compliments ne sont en fait que des faux alliés de la bienveillance.

Quand une certaine « vérité » discriminatoire, blessante ou vexante, devient le lot quotidien de certaines personnes… La « vérité » est-elle au final toujours bonne à dire ? Ou n’est-ce au fond, que la partie émergée de nos propres préjugés ou de nos propres stéréotypes ? A vous de me le dire…

A de suite !