Couple

Beaux-parents : quand on les déteste à en mourir !

Vous détestez vos beaux-parents et ils vous le rendent bien ? Eux non plus, ils ne vous aiment pas du tout ? Pour connaître le fin mot de l'histoire entre vos beaux-parents et vous... Découvrez nos conseils utiles pour apaiser les tensions !

Il y a des beaux-parents gentils, adorables, prévenants, généreux et surtout proches de leurs enfants, prêts à tout pour vous rendre service. Et puis, il y a ceux qui détestent leurs brus, leurs belles-filles ou encore, leurs gendres. Et vous ? Est-ce réciproque ? Vous ne les aimez pas non plus ? Pour connaître le fin mot de l’histoire entre vos beaux parents et vous… C’est par ici !

Beaux-parents : Je vous Hais… Meuh !

Lorsque vous vous êtes rencontrés, lors d’une belle nuit d’été, dix ans auparavant… Vous étiez loin de vous imaginer que votre future vie de couple aller se vivre à quatre ou à trois et non seulement à deux ! Oui, oui ! J’ai bien dit à plusieurs et non en tête-à-tête, seul(e) avec votre bien-aimé(e) !

Ah oui ? Et pourquoi donc ?

Seriez-vous donc polygame ? Ah non, je sais… Vous êtes un polyamoureux (homme ou femme qui entretient plusieurs relations amoureuses en simultané), très en vogue en ce moment ? C’est ça… ?

Non ! A vrai dire, le cas est beaucoup plus sérieux qu’il n’y parait. Il s’agit en fait de vos beaux-parents ! Vous savez… Ceux qui ont mis au monde et élevé vaillamment votre cher mari ou votre tendre épouse actuels.

Ceux-là même qui n’ont eu de cesse de le ou la (sur)protéger contre tous les dangers de la terre, de contrer tous ces rapaces qui n’attendaient qu’une chose… Le ou la dévorer tout(e) cru(e) ou encore d’éliminer le moindre intrus qui pourrait faire du mal à leur petite fifille ou à leur grand fiston !

Ceux-là même qui, lorsqu’ils ont appris que votre petite amie ou votre fiancée de l’époque n’était autre que leur “petit ange“, avec laquelle vous alliez vous marier… Vous ont alors observé de la tête aux pieds, en vous lançant un regard assassin qui voulait déjà en dire long sur le sujet !

Un père trop protecteur avec sa fille… Peut vite devenir un beau-père insupportable !

Mon beau-père et ma belle-mère : des gens adorables mais tellement détestables !

Bref ! Vous l’aurez compris… Autant dire que la tâche était perdue d’avance et que votre rêve de vie à deux, pour fonder une jolie famille avec de beaux enfants… A du coup, plutôt ressemblé au Titanic qu’à un conte de fées, avec son beau prince charmant ! Et tout ça… A cause de qui, hein ?

Je vous le demande !

Mais beau-papa et belle-maman se sont bien chargés de tout foutre en l’air, c’est sûr !

Bonne fête Beau-Papa !

Alors, à la veille de la fête des Pères (dimanche 19 juin 2022), trois semaines à peine après celle de la fête des Mères… Réussir à expliquer à votre femme que pour cette occasion, vous ne souhaitez en aucun cas recevoir à la maison, vos chers (mais surtout odieux) beaux-parents… Tiendra sans doute plus du parcours du combattant qu’à celui de Superman !

Dimanche 19 juin 2022, c’est la fête des pères !

C’est pourquoi, il nous a paru intéressant de découvrir s’il existe vraiment des solutions pour adoucir les rapports conflictuels qui subsistent entre vous et Belle-Maman ou encore vis-à-vis de Beau-Papa ?

Pour vous aider à sortir de la panade, la rédaction de Parlons Mecs a enquêté pour vous ! Ouvrez grand vos oreilles… Vous risquez d’être surpris !

Comment vous débarrasser de vos beaux-parents sans y laisser trop de plumes ?

Ils peuvent être attachants, affectueux, possessifs mais aussi, envahissants, chiants, râleurs, de mauvaise foi ou simplement intolérants, racistes, égoïstes ou encore méchants… Eux, ce sont tous ces beaux-parents qui font la Une des affiches de cinéma et de la littérature, tant ces personnages emblématiques du comique familial sont récurrents.

La preuve s’il en faut. De la comédie qui cartonne Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ? avec Chantal Lauby et Christian Clavier… En passant par Le gendre de ma vie, Mon beau-père et moi, suivi de Mon beau-père et Nous… Ou encore Beaux-parents avec Josiane Balasko et Didier Bourdon… Sans oublier Mon beau-père, mes parents et moi, Black/White, sorti en 2005 mais inspiré du film éponyme Devine qui vient dîner ce soir ? réalisé en 1967 qui parlait déjà de ce sujet… Tous ces films ont tous le même point commun : celui de montrer à quel point la belle-doche ou le beau-dabe peuvent être agaçants, irritants, intrusifs ou au contraire, trop distants dans la vie d’un couple.

Un film culte sur les rapports beaux-parents et enfants

Ce qui n’est évidemment pas sans conséquences pour votre vie familiale, puisque en acceptant tout ou en vous taisant… Vous risquez fort de vous sentir blessé ou du moins, vous risquez de vous sentir mis en cause personnellement.

Alors, si vous avez des tensions ou des relations tendues avec vos beaux-parents, voici de quoi vous faciliter la mise, pour le meilleur et pour le pire, bien sûr !

Beau-Papa, Belle-Maman… Comment vous dire… ?

Si vous cherchez un moyen simple et efficace pour éviter de rentrer en guerre perpétuellement contre vos beaux-parents… Nous vous proposons de mettre en pratique ces quelques clés, fort utiles pour apaiser les tensions.

1. Sauvegardez votre couple, coûte que coûte

Il va de soi que vous aimez votre chéri(e) toujours aussi fort qu’au premier jour. Votre mariage est encore plus beau aujourd’hui qu’hier et votre complicité ne fait qu’augmenter, avec les années.

Sauf que le jour où vous lui avez demandé sa main ou que vous vous êtes engagés mutuellement sur le chemin de la vie à deux… Vous ignoriez totalement que ses parents étaient détestables à ce point ! Et ce, malgré vos efforts ou votre indulgence à leur égard. Du coup, vous ne les aimez pas et vice-versa !

Apprivoisez plutôt Belle-Maman au lieu de la détester !

On ne choisit pas sa famille…

Par conséquent, tant pis qu’ils vous plaisent ou non, l’important, c’est de rester soudés et d’avancer dans la même direction. N’oubliez pas que l’on ne choisit pas sa famille, quand bien même elle nous est chère et précieuse.

Pas la peine donc de chercher à vous en séparer, à vous éloigner ou à mettre de la distance entre vous… Instaurez plutôt le dialogue en  précisant à l’amour de votre vie qu’il doit plutôt calmer ses parents, malgré la forte autorité ou l’emprise qu’ils ont sur lui ou elle. Après tout, vous n’êtes plus un enfant !

Et surtout, surtout… Ne faites jamais de chantage à votre conjoint en lui imposant de stopper net sa relation avec eux (à moins qu’ils ne soient de dangereux individus pour tous) !

Assumez-vous plutôt et affrontez vos géniteurs, sans peur ni reproches ! Vous verrez qu’en vous affirmant ainsi, vous paraîtrez à leurs yeux, beaucoup moins laxiste ou beaucoup moins irresponsable qu’il n’y parait.

Votre relation amoureuse et familiale n’appartient qu’à vous. Hors de question que Papa et Maman s’en mêlent de votre manière de fonctionner avec votre compagne. Ou encore d’interférer dans l’éducation de vos gamins.

Les beaux-parents doivent jouer leur rôle de grands-parents et rien d’autre…

Si vous faites l’autruche, si vous vous taisez ou n’agissez pas devant leur comportement acerbe et critique à tout bout de champ… Non seulement vous vous décrédibiliserez auprès de votre femme et de vos enfants… Mais aussi, vous renforcerez davantage, ce que vos procréateurs vous reprochent, en les confortant notamment dans la décence de leurs propos.

2. Utilisez l’humour pour désamorcer les conflits

Votre mère déteste votre conjointe car elle n’aime pas son caractère ni sa façon d’être avec vous et lui reproche tous les maux de la Terre… Ça, on le savait déjà !

Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est qu’il s’agit là simplement d’une rivalité féminine. En effet, pour une mère (tout comme pour un père), voir son petit garçon s’en aller vers une autre femme qui va éventuellement la remplacer… Représente toujours une étape difficile à accepter pour celle-ci.

Non pas qu’elle ne soit pas fière de voir son enfant devenir un homme en construisant sa nouvelle vie auprès de celle qu’il aime… Mais parce qu’elle va surtout s’inquiéter du bonheur de son petit Bébé. Va-t-elle le rendre plus heureux que lorsque c’était “Môman” qui s’en occupait ? Réussira-t-elle à être à la hauteur ? Ne va-t-elle pas profiter ou abuser de lui ? Et ainsi de suite…

La peur de perdre son enfant…

Autant dire que les questions sont nombreuses et se bousculent dans la tête de cette mère face à sa bru ou encore sa future belle-fille…

Du coup, par peur de perdre sa place dans le coeur de son fils, la belle-mère va devenir jalouse, possessive, acariâtre, agressive, voire même méchante pour détrôner la jolie princesse, cette Cendrillon (forcément ratée à ses yeux) des temps modernes.

En utilisant l’humour face à votre mère et à ses réactions excessives, injustifiées ou inopinées… Ses propos auront moins d’impact sur votre vie conjugale. En cherchant les bons côtés dans ses remarques, vous améliorerez ainsi les liens à partir de choses positives.

Par conséquent, misez autant que peut se faire sur le rire et l’humour qui apaise souvent bien des situations ou des problèmes !

Utilisez l’humour en cas de conflit avec vos beaux-parents !

3. Appliquez la règle des trois C vis-à-vis de vos beaux-parents

Et dernier conseil (et pas des moindres !), instaurez avec vos beaux-parents, la règle des 3 C qui est la suivante : des Cadeaux, des Compliments et pas de Critiques en ce qui concerne les belles-filles ou les beaux-fils de la maisonnée !

Inutile donc de monter sur vos grands chevaux ou de prendre la mouche à la moindre réflexion de la part de vos beaux-parents. Parfois, les critiques peuvent être constructives et argumentées.

En étant franc(he) par exemple avec votre belle-mère ou votre beau-père… Nul doute que vous allez les rassurer en repérant en eux leurs bons côtés ou leur générosité. En cherchant bien (faites encore un effort, voyons !)… Vous vous apercevrez que cela est beaucoup plus productif que de ressasser toujours leurs défauts ou leurs critiques maladroites. N’oubliez pas que personne n’est parfait…

Toutefois, si vous ne leur trouvez aucune qualité ni de positive attitude pour autant (sic)…

Et bien, essayez par exemple de remercier vos beaux-parents d’avoir fait un fils génial ou une si belle fille intelligente… Aux valeurs solides et exceptionnelles sur qui vous pouvez compter jour et nuit !

Après tout, c’est quand même grâce à eux que vous êtes si heureux(se) en ménage… Non ?

Allez, maintenant que vous savez mieux comment gérer vos conflits avec vos beaux-parents… N’hésitez surtout pas à nous laisser tous vos commentaires à la suite !

A de suite…

(Visited 194 times, 1 visits today)
Share

Recent Posts

  • Sexo et Sexualité

Messieurs, connaissez-vous le pouvoir érotique des épices ?

Hey ! Les gars... Si vous ne savez pas comment rebooster ou stimuler votre vie sexuelle, un peu en berne ces temps-ci... Laissez-nous vous parler des épices aphrodisiaques qui ont des pouvoirs érotiques, insoupçonnables !…

  • Couple

Mon mec est un hypocrite et un menteur : que faire ?

Votre mec est un super hypocrite et un menteur ? Dommage pour lui car vous ne pourrez jamais lui faire vraiment confiance ! Mais pas que. Il a aussi d'autres soucis à se faire surtout…

  • Rencontres amoureuses

Vacances en camping : un bon moyen de pécho à coup sûr !

Vous partez bientôt en vacances et vous avez choisi le camping, cette année ? En voilà une bonne idée pour draguer ou pécho à tout va ! Comment vous y prendre et quelle attitude adopter,…

This website uses cookies. Thanks.