stonewalling et disputes dans le couple
Couple,  Des Hommes,  Des Mecs,  Psycho

Stonewalling : comment parler à un mur de pierre

Comme son nom l’indique, le stonewalling (traduisez “mur de pierre”) est celui ou celle qui refuse catégoriquement d’affronter l’autre. Celui-ci va alors se murer dans un silence profond (voire quasi religieux) et faire la gueule aussi longtemps que l’autre n’aura pas abdiqué !

Comment réussir alors à le faire sortir de son mutisme, pour engager la conversation ou encore trouver une résolution au conflit ? That is the question !

Pour vous aider face à ces personnes – qui ont le don de vous exaspérer encore plus – nous vous conseillons de lire attentivement cet article pour savoir quoi faire en de telles circonstances ! Venez, nous allons essayer de soulager votre rage ou plutôt, votre colère ou encore, votre incompréhension.

Stonewalling ou l’art d’ignorer l’autre plus que de raison !

A vrai dire, dans n’importe quelle dispute de couple, il vous est déjà arrivé sans doute, de préférer partir prendre l’air ou encore de stopper net la crise de nerfs de votre partenaire, pour ne pas que ça dégénère davantage.

Cependant, dans le cadre du stonewalling, c’est un peu différent. Il ne s’agit pas à proprement parler, de faire une pause pour calmer les esprits ou encore pour penser les mots… Non ! Cette fois-ci, en plein milieu de la “crise” parmi les cris et les larmes parfois… Il va vous ignorer totalement, jusqu’à ne plus vous répondre ni même vous regarder !

Ses manœuvres évasives, style “je suis occupé” ou ses comportements distrayants pendant que vous vous évertuez à lui faire comprendre certaines choses… Sont d’autant plus irritants qu’ils n’apportent aucune issue favorable à votre relation.

face à un mur de pierre
Face à un mur de pierre, avec le stonewalling, rien n’est plus comme avant !

Le stonewalling, l’un des 4 principaux facteurs du divorce

En évitant ainsi de s’engager dans la conversation ou de tout faire pour résoudre le ou les problème(s), la personne qui utilise le stonewalling n’a que faire de vos états d’âme ou encore de vos sentiments. Son but est de vous ignorer, comme si vous faisiez partie des meubles…

De plus, elle n’aura aucun mal non plus, à retourner la situation contre vous, en vous lançant en toute mauvaise foi à la figure : “Oh ! Mais arrête ! Tu fais toujours une montagne de tout !

Replié sur vous-même, face à un “mur de pierre”, difficile par conséquent d’entamer des pourparlers ou autres négociations… Le dialogue étant rompu, cela va vous rendre encore plus excessif et énervé car vous ne vous sentez plus du coup, ni écouté ni respecté.

C’est en cela que réside principalement l’emprise de celui ou celle qui pratique le stonewalling à tout va.

En bloquant l’autre ou en mettant fin à tout semblant de communication, pas de doute que vous courez tout droit à la catastrophe. A savoir ici, en l’occurrence, au divorce, à la rupture ou encore à la séparation.

Relation toxique et stonewalling : comment éviter le pire ?

D’après John Gottman, chercheur américain et spécialiste des relations de couple, il n’y a rien de pire pour la vie à deux, que ces comportements nocifs et toxiques qui finissent par briser votre histoire d’amour. Quels sont-ils et comment les écarter de votre vie conjugale ? C’est précisément ce que nous allons tenter de vous expliquer.

S’inspirant des “Cavaliers de l’Apocalypse”, d’après les visions du prophète Zacharie, il existerait 4 mystérieux personnages célestes, messagers des plus grands fléaux de la terre. Chacun monté sur son cheval blanc, noir, rouge et verdâtre, ils annoncent notamment :

  1. La conquête
  2. La famine
  3. La guerre
  4. Et la mort.

A l’instar de ces “Cavaliers de l’Apocalyse”, le Dr Gottman a alors établi un parallèle avec le bonheur conjugal.

La critique, le mépris, la contre-attaque et la fuite seraient ainsi les principaux déclencheurs du malheur des couples.

Car oui ! En y regardant de plus près, on s’aperçoit en effet, qu’en bannissant de votre relation de couple, ces fameux “monstres”, toujours à l’affût de la moindre occasion pour briser votre relation amoureuse… Il va de soi que vous connaîtrez moins de dégâts au sein du couple. Comment vous y prendre alors, pour les bannir à tout jamais de votre existence ? C’est parti !

Comment contourner ce qui est dévastateur pour le couple ?

Pour éviter de tout gâcher ou de trop souffrir dans cette relation toxique qu’est le stonewalling, mieux vaut encore prendre son courage à deux mains, en affrontant la situation en face. Si vous en êtes victime, sachez que ce n’est pas une fatalité, si vous voulez que les choses changent et finissent par s’arranger. Pour cela, nous vous invitons à réfléchir sur la manière de détourner ces 4 mauvaises et fâcheuses habitudes.

1. La critique et les reproches

C’est bien connu, certains ont la critique facile ! Pourtant, rien n’est plus désagréable que de s’entendre reprocher à longueur de journée, tout ce qui ne va pas. “Tu ne penses qu’à toi ! ” , “Tu es d’un égoïsme incroyable...”, “Tu ne fais rien de ta journée” , “Sais-tu au moins t’occuper des enfants ? ” ou encore “La maison est dégueulasse ! Qu’attends-tu pour faire le ménage ? ” …

Bref ! Vous l’aurez compris, à l’inverse d’un compliment, la critique est particulièrement néfaste, dès lors qu’elle crée une vive tension entre les partenaires. Considérée comme un dénigrement vis-à-vis de l’autre, celle-ci vise directement la personne. Le “tu” utilisé en est d’ailleurs très révélateur. La plupart du temps, c’est toujours la faute de l’autre, jamais la sienne !

Pour arriver à vous défaire de cette très mauvaise habitude, il vous suffit de passer au “je” pour exprimer vos émotions, vos envies, vos besoins ou encore pour formuler de ce que voulez réellement et non pas/plus, ce que vous ne voulez en aucun cas.

L’objectif étant d’arriver à des consensus, gagnant-gagnant pour tout le monde, un petit “Chéri, j’aimerais que tu sois un peu moins centré sur toi, vois-tu ? ” ou bien : “Et si on s’occupait du ménage, tous les deux aujourd’hui ?

Vous voyez où je veux en venir ? Une alternative assez simple en somme, pour faire passer le message, sans avoir à critiquer ni à agresser l’autre.

conflit et stonewalling
Face à un mur de pierre, impossible de dialoguer !

2. Le mépris et l’indifférence

L’indifférence, d’accord, on connait déjà… Mais qu’entend-on vraiment par mépris ?

En réalité, le mépris est le plus vecteur de divorces ou de séparations. Il englobe à lui tout-seul, l’ironie, la moquerie, les insultes, les sarcasmes de façon physique… Mais pas que. Une attitude non verbale y est aussi souvent associée. Soupirs, yeux levés au ciel, regard assassin, ricanements, moue dédaigneuse et doigt d’honneur… Autant dire que toutes les formes de dénigrement sont présentes dans le mépris.

Avilissement et culpabilité sont les objectifs du mépris pour faire en sorte que l’autre se sente coupable, inutile, sans aucune valeur ou encore amoindri à tout instant. L’emprise est donc totale. Tout comme dans une relation avec un pervers narcissique, par exemple.

Ma pauvre fille, tu ne fais jamais rien de bien” , “Mais que va-t-on faire de toi ? Tu es une incapable ! ” , “Si tu te crois belle…

Autant de phrases injurieuses ou méprisantes qui vont détruire de cette façon, la confiance en soi chez l’autre et l’empêcher ainsi, de s’affirmer totalement au sein du couple. Alimenté bien souvent par les ruminations, les rancœurs, les ressentiments ou encore par des pensées négatives à propos de sa moitié, le mépris est par conséquent un véritable poison, prêt à tout détruire sur son passage.

Pour éviter de vous placer dans une position de supériorité sur l’autre ou de la subir… Il vous est recommandé d’adopter et surtout de cultiver une attitude positive telle que :

  • La gratitude pour les petits comme pour les grands services
  • D’avoir de la compassion
  • De même que de l’empathie
  • D’afficher des marques de tendresse et de respect mutuel
  • De faire des compliments…
En ayant régulièrement ces automatismes, non seulement vous générerez de la reconnaissance, de l’amour mais aussi de la tendresse et de la bienveillance, à l’encontre de l’autre.

3. La contre-attaque ou “la meilleure défense, c’est l’attaque”

Réflexe tout naturel lorsque l’on se sent attaqué, la contre-attaque n’en demeure pas moins stérile dans la surenchère de la violence. Elle ne résout jamais rien ou au contraire, envenime davantage la situation, renvoyant chacun à ses propres torts !

C’est de ta faute ! Tu compliques toujours tout ! ” , “Non mais t’es sérieux ? Tu exagères ! ” , “Bien au contraire mon cher, c’est toi le plus c… dans l’affaire !” (…)

Pour pallier à cela, la solution consiste à reconnaître votre part de responsabilité dans tout ce qui ne va pas. Et ce, quand bien même cela vous semblerait être un exercice difficile à appliquer. Vous verrez que si vous mettez votre orgueil de côté, les choses iront beaucoup mieux par la suite.

couple et disputes
Incompréhension et stupeur sont le lot quotidien du stonewalling…

4. La fuite ou prendre la poudre d’escampette

Majoritairement masculine – tout comme le stonewalling d’ailleurs, à cause notamment de la physiologie des hommes – prendre la fuite est une stratégie d’évitement, face à la confrontation. Ainsi, en vous éloignant de la source de stress, vous coupez court à toute forme de dialogue ou de communication. Croyez-vous que c’est vraiment la bonne attitude à adopter ?

En prenant la poudre d’escampette, vous mettez plutôt le feu aux poudres car l’autre va le vivre comme une frustration, un sentiment d’exaspération ou encore d’abandon.

Il ne m’écoute pas…” , “Il n’en a rien à foutre de ce que je lui dis…” , “Il se fout complètement de moi… ” , “Il n’y a que ses copains qui comptent…” etc.

L’alternative à la fuite ? Au lieu de fuir au moindre conflit ou à la moindre dispute, accordez-vous une pause dans la conversation, pour la reprendre plus tard, à tête reposée. Faites un break d’un commun accord et accordez-vous le temps de la réflexion. Vous verrez qu’après avoir laissé passer l’orage… Le soleil brillera (peut-être) de nouveau de tous ses feux !

Dépassez le stonewalling pour résoudre les problèmes solubles

Vous l’aurez compris, à l’image d’un bon café, vous pouvez résoudre certains problèmes solubles d’une façon assez simple mais néanmoins efficace.

En les prenant à bras-le-corps, non seulement vous améliorerez considérablement votre relation de couple mais vous aurez tout à y gagner !

Pour rappel :

  • Démarrez toujours votre discussion en douceur
  • Rapprochez-vous de l’autre par des mots ou des gestes
  • Soyez attentif aux réactions physiques de votre partenaire (rythme cardiaque accéléré, crispation de la mâchoire, respiration bruyante, jambe qui tremble, etc.)
  • Faites une pause si besoin, en cas de grand stress
  • Soyez plus tolérant envers les imperfections de l’autre
  • Apprenez l’art du compromis constructif…

Et n’oubliez pas…

D’une certaine manière, tous ces principes sont une affaire de courtoisie. Il s’agit de traiter l’autre avec le même respect que l’on traiterait un invité ou encore soi-même. La plupart du temps, on a toujours des égards pour un invité, même lorsqu’il fait une bourde ou des erreurs. – John Gottman

 

Voilà, ça c’est dit ! A vous maintenant de me laisser tous vos commentaires sur le sujet du stonewalling, là, juste en dessous…

A de suite !

(Visited 38 times, 1 visits today)

Experte en Relations Sentimentales et Développement Personnel mais aussi Blogueuse et Rédactrice Web, je me suis toujours intéressée aux Hommes en général et en particulier, aux nôtres. Par conséquent, parler des Mecs sur ce site, (en bien comme en mal), c'est juste pouvoir leur donner la parole, avec toute la bienveillance et le respect qu'ils méritent. Les découvrir pour mieux les comprendre, c'est donc tout l'enjeu de ce blog.

Laissez-nous un petit commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :