le timide
Psycho,  Relations

Apprendre à séduire quand on est un grand timide

Lorsqu’on est un grand timide, séduire devient parfois le parcours du combattant. Ne sachant pas comment s’y prendre, le gars va alors se bloquer et rester souvent seul. Pourtant, seules les limites à votre succès sont celles que vous vous imposez à vous-même. Par conséquent, selon le degré de votre timidité (légère ou vraiment handicapante), il est temps de réagir et de tout faire pour enfin conquérir la belle !

La timidité : ce mélange de malaise intérieur et de maladresse extérieure

Au regard de la société, « être un homme », c’est aussi savoir séduire une femme pour réussir à la conquérir. Depuis tout petit déjà, un petit garçon ou un jeune ado sera amené à ressentir très tôt, des sentiments vis-à-vis de quelqu’un. Sauf qu’il y a ceux qui n’ont aucun mal à aborder qui que ce soit et puis, il y a les autres. Ceux pour qui cet exercice est insurmontable. Escalader l’Everest n’est rien comparé à la difficulté qu’ils ont d’approcher ou de parler à celui ou celle qui les fait tant craquer.

D’ailleurs, souvenez-vous de vos toutes premières amourettes. A l’école, en colo ou encore au bureau, la demoiselle était si belle et si charmante qu’elle vous semblait totalement inaccessible pour vous. Pourtant, votre petit cœur battait fort la chamade et s’enflammait au premier de ses mots ou de son regard. Malheureusement, lasse de vous attendre, elle a fini par se marier avec un autre car vous n’aviez pas eu le courage de l’aborder ni de lui proposer de sortir ensemble.

Alain, 25 ans, grand timide devant l’Eternel en parle encore comme si le temps s’était figé à cette époque :

« Je n’oublierai jamais ses beaux yeux bleus enfantins qui me fixaient sans arrêt par-dessus son bras, posé sur son bureau. Elle avait 21 ans, j’en avais 24, je crois… Chaque fois qu’elle s’approchait de moi, je virais immédiatement au rouge, perdant tous mes moyens. Et si par malheur, j’arrivais à sortir deux mots, je disais n’importe quoi ! Après, je courais me cacher là où personne ne pouvait me trouver… Et aujourd’hui encore, je n’ai pas vraiment changé. Je reste toujours aussi discret et silencieux quand je dois aborder une fille. »

timide
Le timide est souvent seul et nostalgique

Cet exemple nous montre bien qu’avec le temps et les années, votre timidité légendaire peut s’améliorer certes mais aussi empirer. D’où vient-elle et jusqu’où peut-elle vous conduire ? Voyons de suite de quoi il en retourne exactement.

Être timide à en perdre tous ses moyens

A proprement parler, lorsqu’on dit de quelqu’un qu’il est timide, on l’imagine aussitôt en train de rougir, de bégayer, d’avoir les mains moites ou encore de ne plus savoir où se mettre… Face au regard des autres, le timide est souvent à part, solitaire, beaucoup plus mature (en général) mais sans amis véritables, pour autant.

Celui-ci va donc privilégier le dialogue avec des personnes plus âgées que lui, plutôt qu’avec les gens de son âge. Il sera le premier à rendre service (si besoin) mais sera aussi meurtri, si l’on abuse trop de sa gentillesse. Quant à aller vers les autres, il en a très envie (et même besoin) mais il s’en empêche aussitôt, dès qu’il s’agit de faire le premier pas.

Du coup, il culpabilise en se disant que les autres n’y sont pour rien dans sa timidité, se sent différent et surtout bien seul. Mais d’où viennent donc tous ces sentiments et émotions à fleur de peau ?

Est-ce un manque d’assurance ou de confiance en soi ? Ou bien simplement la peur du regard de l’autre ? Ou alors, une forme d’anxiété, de trac ? Et tous ces complexes que le timide se créent en permanence ? Ils viennent d’où, eux ?

Des complexes et des attitudes qui nuisent à l’épanouissement

En fait, nombreux sont les hommes en souffrance psychologique. Les raisons peuvent être multiples et diverses tant ils se sentent angoissés, oppressés, complexés ou inhibés. Pour le timide, tout est prétexte à ne pas franchir une certaine limite qu’il s’est imposé à lui-même. En voici 5 pour vous donner une idée.

  • Soit son physique ne lui convient pas
  • Il se trouve moche et très bête en présence d’une fille
  • N’a pas la capacité d’aborder quelqu’un
  • Pense qu’il ne sait pas parler ni écrire…
  • Se voit plus comme un « bon copain » qu’un amoureux transi

Bref ! Les timides auront toujours une « excellente » raison pour s’avouer vaincus.

timide
Je suis timide mais je me soigne !

A cela vient s’ajouter également, une certaine intolérance ou une incompréhension envers ces derniers. A travers les moqueries, les ricanements ou encore le harcèlement scolaire, celui qui est timide va subir inexorablement la méchanceté des autres. N’ayant pas l’audace ni le cran d’affronter ces « ennemis si sûrs d’eux », il va alors faire bande à part pour ne pas déranger et surtout pour éviter les conflits. Une façon en quelque sorte, de ne pas se sentir menacé par qui que ce soit. Devenir « invisible » pour tout le monde, y compris lui !

Quant aux filles, elles vont le regarder soit avec compassion, gentillesse ou ironie. Et puis un jour, il y a celle qui sort du lot en s’intéressant à lui, (rien qu’à lui) ou du moins en étant différente avec lui. Mais comment fera-t-il pour dépasser sa timidité et réussir à la séduire dans ce cas ? Allez zou ! C’est maintenant !

Je suis timide mais je me soigne !

Comme de bien entendu, derrière chaque mec timide, il y a un grand émotif qui se cache et qui attend désespérément qu’on l’aime.

Stéphane – 27 ans – nous raconte avec une émotion toute particulière dans la voix, sa rencontre avec Christelle, 3 ans auparavant.

« De vous à moi, je ne savais vraiment pas comment m’y prendre avec Christelle. Je voulais mais je n’osais pas. Elle était ma voisine depuis un certain temps déjà et je faisais tout pour la rencontrer dans le hall de l’immeuble ou dans l’ascenseur… Sans jamais parvenir à entamer la discussion. Elle me souriait, me demandait comment ça allait et moi, comme un pauvre idiot, je lui répondais ça va, ça va… Sans plus. Il faut avouer qu’elle est divine ma Christelle ! Elle me faisait perdre tous mes moyens. Et puis un jour, j’ai quand même réussi à lui demander son numéro de téléphone, prétextant que son chat pouvait s’échapper… (Oui, je sais, c’est nul !) Je tremblais tellement en notant les numéros que j’en ai oublié le dernier chiffre. Impossible de m’en rappeler ! C’est elle finalement qui m’a coincé un soir dans l’ascenseur et m’a embrassé en m’empoignant. »

Autrement dit, c’est souvent la femme qui va prendre les initiatives face à un timide. A force de tourner autour ou d’espérer, celle-ci va finalement se donner les moyens de séduire (et surtout de conquérir) celui qu’elle convoite depuis un certain temps. Et sans surprise, le timide n’attendait que ça : qu’elle fasse le premier pas !

timide
Les femmes prennent souvent l’initiative avec un timide

Pour réussir à séduire, commencer toujours par les bases

Cependant, vous pouvez aussi d’ores et déjà, commencer par faire un travail sur vous-même, pour débloquer certaines de vos croyances limitantes. On entend par là, des choses que vous seul avait créé de toutes pièces. Elles sont des barrières mentales qui vous empêchent d’avancer. Et malheureusement, il y en a pléthore et ce, dans tous les domaines. Un exemple fréquent : « Non ! Je n’y arriverai jamais ! Elle est trop belle pour moi.  » ou encore « Non, mais c’est sûr ! Je vais me prendre un râteau et la perdre à tout jamais ! »

Pour commencer :

  1. Grâce à des exercices quotidiens, apprenez à avoir plus de confiance en vous (de nombreux livres existent sur ce sujet)
  2. Enlevez-vous certains complexes inutiles de votre tête (Non ! vous n’êtes pas moche !)
  3. Apprenez à dire les choses et non à les suggérer (personne n’est devin)
  4. Osez dépasser vos limites, sans gêne ni honte en faisant le premier pas et en sortant de votre zone de confort
  5. Rassurez-la sur vos capacités à vivre à deux, une fois la complicité instaurée.

Certes, ces 5 points sont loin d’être suffisants pour séduire Madame. Mais c’est déjà un bon début et au fil du temps, la confiance sera là. Si vous lui faites entrevoir votre capacité à l’aimer, nul doute qu’elle sera conquise et admirative de votre dépassement de soi.

 

C’est parfois dans un regard, dans un sourire Que sont cachés les mots qu’on n’a jamais su dire – Yves Duteil

 

Quand les filles adorent les garçons timides

D’autant plus que les filles adorent les garçons qui leur semblent calmes, sereins, discrets ou quelque peu déstabilisés. Derrière cette apparence, elles savent pertinemment qu’il y a un homme intelligent, mystérieux, plein de ressources et d’amour à partager.

N’oubliez pas que le timide ne s’ouvre pas forcément à l’autre, dans l’immédiat. Toutefois, dès qu’il se sentira à l’aise en la présence de sa bien-aimée, il n’aura de yeux que pour elle !

Pour le bien de tous, vous pouvez me laisser ici tous vos commentaires à ce sujet. En attendant, je vous dis…

A de suite ! 🙂

Blogueuse et Rédactrice Web, je me suis toujours intéressée aux Hommes en général et en particulier, aux nôtres. Par conséquent, parler des Mecs sur ce site, (en bien comme en mal), c'est juste pouvoir leur donner la parole, avec toute la bienveillance et le respect qu'ils méritent. Les découvrir pour mieux les comprendre, c'est tout l'enjeu de ce blog. A très vite donc Messieurs - Dames !

Les commentaires vous attendent !

%d blogueurs aiment cette page :