Maquillage pour homme, aux origines du makeup masculin

Maquillage pour homme, aux origines du makeup masculin

8 octobre 2020 0 Par Marie Da Cruz

Le maquillage et les produits de beauté ne sont plus réservés exclusivement aux femmes. Les hommes les ont également adoptés de façon discrète certes, mais néanmoins, concrète. Mais à quand remonte véritablement cette pratique et pourquoi ?

Depuis le virus COVID-19 et le port du masque obligatoire, l’industrie cosmétique accuse une chute significative des ventes de rouge à lèvres et autres produits de beauté pour le visage.

En revanche, les yeux sont d’autant plus mis en valeur qu’ils sont les seuls à pouvoir exprimer ce que vous ressentez, derrière un masque facial. D’où la hausse vertigineuse pour les ventes de mascara, eye-liner et autres dérivés, comme les faux-cils ou encore leur extension.

On se maquille depuis la nuit des temps

Cependant, ce que vous ignorez peut-être, c’est depuis quand le maquillage et les produits de beauté existent réellement.

En effet, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, le maquillage n’était pas seulement utilisé par les femmes. Loin s’en faut ! Les hommes eux-aussi, s’en servaient à bon escient.

maquillage et mouche

La mouche de la Renaissance était là pour attirer le regard

De médicinal au début, en passant par les signes extérieurs de la noblesse ou encore comme symbole de liberté… Le maquillage a toujours marqué la société de son empreinte.

Aujourd’hui, les hommes utilisent les cosmétiques comme soins du corps et de la barbe et certains, n’hésitent plus à accentuer leur regard avec un trait de crayon sur les yeux ou encore à utiliser un anti-cernes…

Autrement dit, les codes et les idées archaïques sur la virilité masculine semblent être, par conséquent, pas mal bousculés.

La beauté serait-elle enfin pour tous et non genrée ? Les imperfections du visage ou du corps masculin seraient-elles de plus en plus camouflées par les hommes et les mecs ?

C’est en tout cas ce que nous révèle cette vidéo de Culture Prime qui nous explique depuis quand le regard a été mis en valeur.

Regard de braise ou regard de velours… Ouvrez grand vos yeux et vos oreilles… Nous allons vous en conter l’histoire.

Maquillage, à l’origine de l’esthétisation du regard

 

A la manière des cils « pattes d’araignée » de la mannequin Twiggy ou des yeux charbonneux d’Anna Karina, dans le regard on voit deux choses : le degré d’intelligence et le côté affectif.

Maquillage au temps de Cléopâtre et des Grecs : médicinal avant tout

Le maquillage accompagne le regard, siège de nos expressions depuis toujours. Nos pratiques de beauté telles qu’on les connait remontent à l’Egypte Antique. La trousse de maquillage de Cléopâtre n’est pas si éloignée de la nôtre.

Khôl, fard à joues, baume à  lèvres, crayon à sourcils, les Égyptiens hommes ou femmes, se maquillent d’abord pour leur santé.

Leur climat aride et sablonneux attaque leur peau et leurs yeux. Et le khôl, fard noir gras, agit dans ce cas, comme une membrane de protection.

maquillage et masque

Derrière un masque, les yeux sont mis en valeur

Pour les yeux, mettre du khôl devient aussi un geste esthétique. Son nom original « Mesdemet « signifie « qui rend les yeux parlants« .

Le khôl est appliqué à l’horizontal, du coin de l’œil vers l’oreille. Une forme qui mime les yeux du chat, animal sacré en Egypte.

Mais, cette vision du maquillage, entre art et soin, ne traverse pas la Méditerranée.

Les Grecs utilisent aussi la cosmétique mais surtout dans un but médicinal. Les hommes ne se maquillent plus mais dessinent seulement un mono sourcil.

Le maquillage des courtisanes, à la Renaissance

Les femmes, elles, vont être jugées selon leur maquillage. Celles qui en mettent sont de courtisanes ou des femmes cherchant à attirer le regard…

La femme a très longtemps été considérée comme un objet. Donc il faut que ce soit un bel objet. Ainsi au-dessus du naturel, on rajoute de l’apparence. C’est dicté par la société. – Martine Tardy France Culture 2014

Les pratiques au Moyen-Age sont méconnues. Mais à partir de la Renaissance, les hommes se maquillent de nouveau. Ils le font pour asseoir leur position.

Dans les milieux nobles, les hommes tout comme les femmes se fardent à outrance. On délaisse le soin des lèvres pour ne pas attirer les regards sur les dents gâtées par le sucre. On mise tout sur les yeux.

Des mouches sont dessinées près des yeux pour attirer le regard. Sans oublier les perruques exagérément poudrées, pour dissimuler notamment la crasse de leurs cheveux.

Il y a eu plein d’hommes qui se sont maquillés le temps de la royauté. Mais disons que c’était un phénomène d’époque. Si vous prenez le maquillage depuis le temps du Moyen Age ou autre, ce sont surtout les femmes qui « s’arrangent ». Aujourd’hui, effectivement, le maquillage pour homme revient à la mode mais il y a une centaine d’années, les hommes ne se maquillaient pas.

A la Révolution, le maquillage revient aux femmes

Avec la Révolution, on voit disparaître la noblesse maquillée. Le maquillage redevient 100 % féminin.

maquillage à la Renaissance

Le maquillage à la Renaissance, un signe de noblesse

Mais là encore, les femmes trop maquillées sont alors considérées comme des prostituées. Pourtant, certains esthètes comparent le maquillage à de l’Art.

Ce cadre noir rend le regard plus profond et plus singulier, sonne à l’œil une apparence plus décidée de fenêtre ouverte sur l’infini – Charles Baudelaire

Symbole de liberté, le maquillage 100 ans après

Il faut attendre un siècle, avant que les femmes ne défendent le maquillage, comme une liberté.

Au même moment, les produits nocifs (mercure, arsenic) sont retirés des compositions. Ce qui fait bondir la vente des produits de maquillage.

Les stars de l’époque sont le mascara et le eye-liner, jumeau du khôl de Cléopâtre.

mascara ou eye-liner

Le mascara et le eye-liner restent des produits phares de la cosmétique

Le cinéma muet y contribue largement

Le cinéma muet contribue aussi à ce succès. Se maquiller permet aussi d’accentuer les expressions du visage.

Je pense que c’est une façon d’améliorer l’ordinaire. Comme c’est une beauté artificielle, c’est comme devant un tableau. L’homme qui est en face s’arrête pour observer et pour regarder.

Le maquillage pour chasser les mauvais esprits

En Inde et au Moyen-Orient, le khôl est traditionnellement utilisé pour chasser les mauvais esprits. Mais pas que. Avec Halloween, on retrouve également cette pratique pour chasser les sorcières, les fantômes ou les esprits malins…

Les yeux, ces miroirs de l’âme

Depuis la pandémie, les ventes de rouges à lèvres ont chuté de 58 %, alors qu’en avril, les produits pour les yeux ont fait un bond de 116 %.

Le maquillage, c’est la politesse. La politesse, c’est quelque chose qui domine tous les arts, qui ont comme matière la personne humaine. Ça rejoint le vêtement, bien sûr. Le vêtement étant le maquillage du corps. – Françoise Giroud ORTF 1965.

maquiller le regard

Le maquillage des yeux est tout un art !

Pour tout savoir : « Histoire du maquillage des Égyptiens à nos jours  » de Martine Tardy Editions Dangles.

Et comme d’habitude, vous pouvez me laisser tous vos commentaires et avis sur ce sujet.

A de suite.

Source de l’article : France Culture et Martine Tardy