Pas d’enfant : un choix délibéré et assumé

« Non ! Pas d’enfant !  » Nous disent-ils, tous ceux et toutes celles qui ont opté pour le parti pris du non désir d’enfants ! Vraiment ? Etonnant, non ?

Dans notre société, il est souvent admis par principe, que toute femme a envie d’être mère et que le désir d’enfant est naturel. Pourtant, certaines femmes font le choix délibéré de ne pas avoir d’enfant.

Pas d’enfant en story

@parlonsmecs

Pas d’enfant ! Quid de ces célibataires qui ont choisi de ne pas avoir d’enfant ? #pasdenfant #celibataires #maternite #grossesse #parlonsmecs

♬ Love Me Like You Do – Elena Gray

Pourquoi faire des gosses ?

Elles sont souvent célibataires et ont décidé de ne pas connaître les soi-disant « joies de la maternité » ou de la grossesse, ni même celle de pouponner, un jour.

Pourquoi ces femmes ont-elles choisi de ne pas enfanter et pourquoi 30 % d’entre-elles – en âge de procréer – ont-elles renoncé à l’enfantement ? Eléments de réponse à la suite…

Renoncer à être mère : avec ou sans regrets

Les raisons qui pourraient justifier ce renoncement à la maternité sont multiples et personnelles. Certaines ont peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas pouvoir assumer seules la responsabilité d’un enfant. D’autres craignent que leur vie ne soit trop perturbée ou qu’elles n’aient plus assez de temps pour elles-mêmes.

Par ailleurs, beaucoup de femmes célibataires ont également des difficultés à trouver un partenaire sérieux, avec qui fonder une famille. Sans doute déçues par leurs précédentes relations amoureuses, elles vont alors préférer rester seules, plutôt que d’être obligées d’élever un enfant, en solo ou de devoir lui torcher les fesses, toutes seules !

Ces femmes font donc le choix conscient et réfléchi de ne pas connaitre la grossesse. Elles acceptent le fait qu’elles ne seront probablement jamais mères et sont prêtes, à vivre avec cette décision. Et ce, quand bien même elles regretteraient un jour, de ne pas avoir de progéniture à qui parler, quand elles vieilliront.

Quand le non désir d’enfant se fait ressentir

C’est le cas notamment d’Alicia. Elle a 30 ans, toutes ses dents, deux chats et une belle maison, qui jusqu’à présent, a toujours été célibataire. Enfin, disons qu’elle n’a pas encore vécu à deux, sous le même toit ni fondé une famille. Du moins, pas de la manière dont la société le préconise. A savoir : se mettre en couple et faire des enfants.

fille et chats
Alicia et ses compagnons de vie…

Pas mariés ni en couple et pourtant…

Mais qu’en est-il alors pour tous ces célibataires – hommes et femmes confondus –  qui ne souhaitent pas d’enfant ? Sont-ils des marginaux ? Sont-ils égoïstes? Et pourquoi a-t-on autant de mal à comprendre ou à accepter leur décision ? Faut-il y voir un signe révélateur de notre époque ou est-ce simplement par choix personnel?

Pour répondre à toutes ces questions, nous sommes allés à la rencontre de plusieurs célibataires – et heureux de l’être – qui ont bien voulu nous en parler, sans tabous et en toute transparence. Venez, on vous emmène avec nous…

Célibataires et pas d’enfant : heureux malgré les apparences

Depuis la nuit des temps et surtout, à travers tous les contes de fées qui nous ont été lus depuis l’enfance, une belle histoire d’amour doit toujours se terminer par un « happy end », où ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours, et eurent beaucoup d’enfants !

Autrement dit, depuis des lustres, la société nous martèle sans cesse que pour être dans la norme sociétale, il faut nous mettre en couple, nous aimer (ou nous supporter), sans oublier de procréer.

Ne pas devenir « parents »

Pourtant, de plus en plus d’études démontrent que les célibataires qui ont décidé de ne pas devenir parents (par choix personnel ou pour une toute autre raison) ne sont pas pour autant malheureux ni frustrés, comme on voudrait nous le faire croire.

Non ! Loin s’en faut puisque toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas d’enfant, estiment, au contraire, avoir certains avantages que les autres n’ont pas. Quels sont-ils ces avantages ? Alicia nous donne sa version des choses.

non désir d'enfant
Face au non désir d’enfant, la pression est souvent très forte !

Pas d’enfant : le choix personnel de ne pas en avoir

A l’âge où la majorité de mes copines et de mes potes se casent et ont déjà des gamins pour la plupart d’entre-eux… Moi, je viens de fêter mes 30 ans et je vis seule avec mes 2 chats. Dis comme ça, vous allez croire sans doute, que je suis une « vieille fille », seule et isolée du reste du monde, pas vrai ? Ou alors, que j’ai des problèmes relationnels avec les mecs ou les gens en général… En vérité, il n’en est rien de tout ça ! 

En fait, ce sont surtout les gens autour de moi qui s’inquiètent de ne pas me voir en couple ou en ménage avec quelqu’un, et de ne pas avoir d’enfant pour le moment.

Pas d’enfant : le poids de la société

Ce sont ces mêmes personnes qui me répètent en boucle qu’il est grand temps pour moi de « construire » ma vie, que je suis à l’âge fatidique où l’on fonde une famille, qu’il faut que je pense à mon horloge biologique, qu’il serait temps d’avoir un bébé, d’acheter une belle maison, ou bien un appartement ou encore une belle voiture…

Mais aussi, que le moment est venu de faire des choix importants pour l’avenir, etc. etc… 

« J’adore les enfants, mais perso, je n’en veux pas »

Au début, je ne disais trop rien lorsque ce sujet était abordé mais au fil du temps, j’ai réalisé que tout ce qu’ils me rabâchaient en permanence ou toutes leurs angoisses, venaient d’eux et pas de moi en définitive !

D’autant plus, que pour ma part, je suis devenue propriétaire à l’âge de 25 ans et que j’ai déjà une belle bagnole ! En d’autres termes, j’ai déjà bien plus, que la majorité d’entre-eux !

Alors, pour ce qui est du reste… Vous comprendrez fort bien que mon mode de vie, c’est par choix et non par défaillance ! Perso, en tant que célibataire, je me sens super bien dans mes baskets, avec un sentiment immense de liberté ! Croyez-moi, je le vis très bien !

Tant pis si mes proches ou mes connaissances ne l’ont pas vu de cet œil car on ne devrait même pas, avoir à nous justifier de quoi que ce soit. Ce sont nos choix personnels et intimes, ça ne regarde que nous… Je veux dire, tous les célibataires qui sont comme moi !

Y a-t-il des avantages à ne pas avoir d’enfant

Comme nous l’a si bien expliqué Alicia, le choix de ne pas avoir d’enfant ou un bébé est par conséquent, une décision qui peut être prise pour de nombreuses raisons. Certaines femmes ont des difficultés à concevoir, d’autres ne se sentent pas prêtes à être mères, et d’autres encore ne veulent simplement pas avoir d’enfant.

Par ailleurs, les hommes ne sont pas en reste sur ce sujet !

Des applis de rencontre « spéciales » pour ceux qui ne veulent pas d’enfant

A tel point que certaines applications de rencontre en ligne, se spécialisent de plus en plus, pour mieux cibler les utilisateurs qui ne sont pas dans le désir d’enfant ! C’est dire le nombre croissant de célibataires qui penchent pour cette option, donc !

Toujours est-il que quelle que soit la raison, il est important de se rappeler que le choix de ne pas avoir d’enfant est tout à fait compréhensible. Les femmes ou les hommes qui font ce choix, ne doivent donc  pas être jugés ou stigmatisés, car c’est une décision personnelle, qui mérite d’être respectée.

pas d'enfant
On peut être célibataire, sans enfant mais en avoir autour de soi !

Choix personnel ou par rébellion

Toutefois, ceux et celles qui choisissent de ne pas avoir d’enfant sont souvent perçus comme des êtres égoïstes, étranges ou même révoltés.

Pourtant, cette décision est souvent très réfléchie en amont. Certaines femmes n’ont tout simplement pas envie d’être mamans, d’autres ont peur des responsabilités que cela implique ou ne se sentent pas prêts à assumer ce rôle.

Dans certains cas, ce choix est également motivé par une rébellion contre la société ou contre les pressions familiales ou amicales. Mais pas que.

On peut aussi citer le souci de vouloir préserver sa liberté, le manque de stabilité financière ou encore l’inquiétude face à l’éducation d’un enfant. De même que le souhait qu’ils ont de profiter de leur jeunesse et de leur autonomie. Le tout, sans être forcément entravés par les responsabilités liées à la parentalité.

Des célibataires libres et Heureux

De plus, ils ont souvent envie de voyager, de poursuivre des études ou de profiter bonnement de la vie sans être attachées à un lieu ou à un rythme imposés par des enfants.

Pour eux, la liberté est une valeur essentielle et ils ne souhaitent pas renoncer à cette indépendance, en devenant parents.

D’autres encore, c’est à cause de l’angoisse environnementale. Ils n’ont aucune envie de participer à la destruction de la planète à cause de la surpopulation ou de la pollution actuelle.

Quoi qu’il en soit, la décision de ne pas avoir d’enfant est tout à fait respectable. Et ceux qui font ce choix sont souvent des personnes indépendantes et épanouies, qui ont une vie riche et prospère.

Loin des clichés ou des injonctions écrasantes à la parentalité, elles vont ainsi assumer totalement leurs prises de position…. N’en déplaisent à certains.

Qu’ont-ils de plus que les autres, ceux qui n’ont pas d’enfant

Pour aller plus loin sur le sujet des célibataires sans enfant

Le Nesting ou quand « la glandouille » a un nom !

Tomber amoureux d’une célibataire : le top ou pas ?

Changement d’heure et sommeil : un vrai casse-tête

Bouillotte : pourquoi il faut en avoir une cet hiver

Situationship, la relation entre amour et amitié

Ca y est ? Vous avez tout compris de ce sujet ? Ou voulez-vous que l’on en discute encore ? Pour le savoir, laissez-nous tous vos commentaires !

A de suite !

Marie Da Cruz

Love Coach et donc experte en Relations Sentimentales, je me suis toujours intéressée aux Hommes en général et en particulier, aux nôtres. Alors, parler des Mecs sur ce site, (en bien comme en mal), c'est l'occasion de mieux les découvrir, pour arriver à mieux les comprendre par la suite.

Donnez-nous votre avis

%d blogueurs aiment cette page :