Quand Jean Paul Gaultier fait ses adieux à SA mode

Quand Jean Paul Gaultier fait ses adieux à SA mode

24 janvier 2020 0 Par Marie Da Cruz

Le dernier défilé de mode de Jean Paul Gaultier a eu lieu, ce 22 janvier 2020 au Théâtre du Châtelet à Paris. A l’image de son créateur, celui-ci s’est déroulé dans l’excentricité et dans la démesure, pour le plus grand plaisir de tous. Parlons Mecs ne pouvait pas passer à côté de cet événement réservé entre-autres, aux stylistes et créateurs de mode. Et surtout, ne pas parler de l’homme qu’il est… Suivez-nous, nous allons vous raconter son histoire.

Jean Paul Gaultier, l’histoire de toute une époque

Après 50 ans de carrière, émaillée par une mode exubérante mais néanmoins joyeuse, Jean Paul Gaultier a donc tiré sa révérence, de son vivant. La preuve s’il en faut avec son cercueil noir, orné de seins en cône (sa marque de fabrique !), porté par des danseurs, se dandinant au son de la musique de Boy George.

Une manière somme toute assez lugubre de marquer la fin de toute une époque. Mais aussi, l’occasion d’y voir de nouveaux projets, pour cet enfant terrible de la mode et des podiums.

Une chose est sûre néanmoins. A travers cette dernière pirouette, ce trublion de la mode, signe une fois de plus, sa différence, dans le monde quelque peu “engoncé” de la Haute Couture. C’est donc sans regrets (on le cite) qu’il s’en va, la tête haute dans son bleu de travail, voler vers d’autres horizons.

jp gaultier

La marinière déclinée par Jean Paul Gaultier

Jean-Paul Gaultier, l’enfant terrible de la mode raccroche

Couturier et designer hors pair, Jean Paul Gaultier a toujours su imposer son style excentrique depuis les années 1980, jusqu’à nos jours. En se servant notamment du upcycling (recyclage d’anciens vêtements, accessoires, chaussures…), il a créé ainsi sa propre mode à la Française et sa marque de fabrique.

En effet, luttant régulièrement contre la surabondance de vêtements dans nos dressings et armoires, il a été capable de décliner sa fameuse marinière à l’infini. Tout comme ses corsets pour femme ou encore ses cônes, en guise de soutien-gorge.

Autrement dit, si le dernier défilé de ce créateur iconique semble sonner le glas de la mode… Il n’en demeure pas moins que son style inimitable et décalé, ne s’oublieront pas de sitôt. Grand couturier français, mondialement connu des maisons de Haute Couture, il a donc préféré sortir par la grande porte, de cette si belle manière.

jean paul gaultier

Le corset avec ses cônes, emblématiques de JP Gaultier

50 ans de carrière d’un style jamais inégalé

C’est donc à un rythme soutenu, que le show a retracé tous les points forts de la mode, à la sauce Jean Paul Gaultier. A savoir ses thèmes fétiches :

  • Jeans, corsets, robes, tee-shirts, maillots et pulls marins, jupes et pantalons pour homme…
  • Des éléments découpés ou retravaillés avec des trouvailles aux puces, de la récup de ses voyages et même avec ses propres vêtements…
  • Mais aussi, des trompe-œil ou encore l’androgynie sur des silhouettes métissées où les univers se télescopent avec maestria…

Bien évidemment, de nombreuses stars étaient présentes. Rossy de Palma, Mylène Farmer, Béatrice Dalle ou encore Catherine Ringer… Mais aussi Amanda Lear ou encore Antoine De Caunes tous, étaient à ses côtés, pour le clap de fin.

Ce même Antoine De Caunes qui participa en outre, à son émission Eurotrash, période emblématique où les hommes portaient le kilt à l’époque. Sans compter aussi, les innombrables mannequins, qui ont par ailleurs, participé à tous ses défilés depuis le début.

C’est dire ô combien, la mode de Jean Paul Gaultier a marqué les esprits. De fait. Après avoir débuté avec quelques croquis lors d’un stage chez Pierre Cardin… Il a su aussitôt, tirer son épingle du jeu, dès son arrivée chez Jean Patou et Jacques Estérel.

Bourré de talent, JP Gaultier se lance alors, avec très peu de moyens dans la fabrication de bijoux électroniques en 1976. N’oublions pas qu’à ce moment-là, lnternet n’existait pas encore; En effet, celui-ci a vu le jour véritablement qu’à partir de 1989. Visionnaire et précurseur, il n’a eu de cesse alors, de se renouveler continuellement.

Jean-Paul Gaultier : flash-back sur une créateur de génie

Sa première collection de bijoux où l’humour et la dérision sont présents dans chaque objet, connut immédiatement un succès inespéré. Souvenez-vous par exemple de la boîte de conserve en guise de bracelet métallique. Ou encore des obus extravagants portés par Madonna, symbolisant des seins énormes ! Une façon de rendre les seins visibles et non plus dissimulés sous des vêtements. Ce qui sublime encore plus la femme, d’après lui.

jp gaultier

La marinière de JP Gaultier, déclinée à l’infini

Quant aux corsets, JP Gaultier s’inspire alors de ceux de sa grand-mère pour souligner la taille fine des femmes et l’élégance d’autrefois.

Il joue ainsi avec les trompe-œil. Rêve d’une mode sans distinction de genre. Et se délecte de pouvoir faire un pied-de-nez aux maisons de Haute Couture, avec son prêt-à-porter démocratisé.

Touche-à-tout, il crée des nouvelles collections, multipliant les influences quelles qu’elles soient. Punks, folkloriques, artistiques comme avec Frida Kahlo ou encore sportives, comme avec son défilé de boxe KOK… Rien ne l’arrête.

Cependant, ce que l’on retiendra de ce personnage public, ce sont notamment sa marinière et ses fameux kilts. Portés par les hommes, comme des jupes, ils n’ont laissé personne indifférent.

Entre-temps, en 1993, la sortie de son nouveau parfum Le Male fait fureur dans le monde entier. De même que sa ligne de soins et maquillage Tout beau tout propre, innovant sur le marché des cosmétiques pour hommes. Tout cela joyeusement orchestré, bien entendu, par une main de maître.

La mode, un éternel recommencement !

En résumé, vous l’aurez compris, une page se ferme dans le monde très fermé des Fashion-Week. Toutefois, c’est sans compter sur le besoin impérissable de ce génie de la mode, de continuer à créer, encore et encore.

Pas de doute, par conséquent, que celui-ci nous reviendra plus fort que jamais, un de ces jours. Son nouveau projet est d’ailleurs, déjà en préparation actuellement. Et ce, malgré son âge (68 ans en avril 2020).

L’histoire de Jean Paul Gaultier n’est donc pas totalement finie. Elle est juste, à suivre. Tout le monde était là (pour une fois), pour lui dire au revoir et non adieu. La mode est morte mais vive la mode ! Et merci Jean-Paul !

Source des images : pinterest.fr